Passions et Partage
un site ou il fait bon se rencontrer... pour prendre un peu de temps pour rire, partager ses passions et ses talents.. son humour... rire et s'amuser... se cultiver... dans la joie et la bonne humeur... et surtout dans le respect de tous...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

L'Egypte ancienne - 2650-2150. L'Egypte sous l'Ancien Empire
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Passions et Partage Index du Forum  .::. PASSIONS ET PARTAGE - General  .::. GENERAL

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
mimi33445
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 1 424

Message Posté le : Mar 23 Fév - 14:18 (2010)    Sujet du message : L'Egypte ancienne - 2650-2150. L'Egypte sous l'Ancien Empire Répondre en citant

La période historique que l'on nomme Egypte ancienne s'étend sur plus de 3000 ans, de 3100 avant notre ère à 392 de notre ère.Durant cette longue période se sont succédés des pharaons dont certains ont marqué l'histoire de l'Egypte. De nombreuses réalisations artistiques et architecturales sont arrivées jusqu'à nous. 
Les Pyramides sont bien sûr l'emblème de l'Egypte ancienne. L'art égyptien a connu une exceptionnelle continuité. Durant plus de 3000 ans, il a exprimé la vision d'un monde créé par les dieux, protégé par les pharaons et servis par les hommes. 
La fabuleuse civilisation de l'Egypte ancienne fait aujourd'hui l'objet d'une admiration universelle. 
 
 
 
Histoire 
 
 
 
2650-2150. L'Egypte sous l'Ancien Empire 
 
 
Les pharaons de l’Ancien Empire ont régné de la IIIe à la VIe dynastie. Cette période s’étend environ de 2650 à 2150 avant notre ère.
Elle se compose de quatre dynasties.
 
 

Au IIIe millénaire avant notre ère, les pharaons gouvernent énergiquement l’Egypte. C’est aussi l’époque des premières pyramides. En effet, la IIIe dynastie inaugure le règne des grands bâtisseurs.
Grâce aux expéditions, les pharaons assurent la sécurité de l’Egypte et accroissent sa richesse. Faire construire un tombeau semble avoir été une obsession des souverains de ce temps.
Vers 2625 avant notre ère, Snéfrou se fait construire à Meidoum, près de Saqqarah, la première vraie pyramide.
 
 
 
La bureaucratie 
 
Une armée de fonctionnaires veille à la bonne marche du pays. Des milliers de paysans s’activent tandis que les scribes, délégués par le roi, surveillent et notent tout.
Propriétaire en droit de tout ce qui existe dans son royaume, le pharaon gouverne depuis son palais de Memphis.
 
 
 
 
 
 
Scribe . (Musée archéologique du Caire)  
 
 
Il s’appuie sur le vizir, responsable du « trésor » c’est-à-dire de l’économie, ainsi que de la Justice et de l’organisation des archives royales.
Le roi et son ministre sont secondés par de nombreux « chefs » ; chef du Double-Grenier, chef des Champs, chef des Dizaines-du-Sud, etc.
 
 
 
 
 
Scribe assis. Calcaire peint Saqqarah. Ancien Empire (Musée du Caire).  
 
 
Eux-mêmes sont aidés de sous-chefs et de fonctionnaires subalternes. C’est donc une véritable pyramide bureaucratique qui gère le pays. 
 
 
Le pharaon Djeser  et Imhotep (Environ -2630 à -2611) 
 
Sous la IIIe dynastie, la capitale est à Memphis, port florissant du sud du Delta. On y célèbre le dieu Ptah. 
 
 
 
 
 
Vestiges de Memphis.  
 
 
Le deuxième pharaon de cette dynastie, Djeser (ou Djoser), est surtout connu pour les talents de son architecte, Imhotep, quand il se fit construire un immense tombeau (pyramide à degrés) dans la nécropole de Saqqarah.  
 
 
 
 
Imhotep. (Musée archéologique du Caire) 
 
 
Vers 2 700 avant notre ère, Djeser se lance dans des expéditions dans le Sinaï et jusqu'en Nubie. Des bas-reliefs relatent ces expéditions.  
 
 
 
Statue du pharaon Djeser. (Musée archéologique du Caire) 
 
 
Djeser gouverne le pays, aidé de son vizir Imhotep. Ministre remarquable et conseillé avisé, cet architecte exceptionnel était également le maître des scribes. Au Ier millénaire, il fut divinisé par les Grecs qui l'appélaient Imoutès et l'assimilèrent à Asclépios (Esculape), le dieu de la médecine. 
 
 
 
 
Pyramide à degrés de Djéser à Saqqarah 
 
 
Djéser  fut le premier pharaon à porter le titre d’Horus d’or ce qui indiquait que le pharaon était un dieu vivant. 
 
 
Les grandes pyramides 
 
Avec Snéfrou, fondateur de la IVe dynastie, commence vraiment l’époque des grandes pyramides. Il a régné 24 ou 29 ans (2575 à -2551/-2550) 
 
 
 
 
 
Rahotep, fils de Snefrou et grand prêtre d'Héliopolis avec son épouse Nefret. (Musée archéologique du Caire)  
 
 
C’est lui qui fait construire les deux pyramides de Dahchour, la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge, et fait achever celle de Meidoum (Pyramide d'Houni). 
 
 
 
 
Pyramide rouge à Dahchour. 
 
 
Sous son règne, commence un véritable contrôle des ressources. Par exemple, le bétail est recensé tous les deux ans.
C’est lui qui institue la charge de vizir, poste très important  qui comprenait notamment la perception des impôts.
Ces derniers sont payés en nature avec des produits agricoles.
 
 
 
 
 
Pyramide rhomboïdale 
 
 
Snéfrou a également été très actif dans le domaine militaire et très populaire. Le peuple l’avait surnommé le « bon roi ». 
 
 
 
 
Statuettes illustrant les expéditions. (Musée archéologique du Caire)  
 
 
Il installa des colonies en Nubie, au Sinaï et au Liban pour en rapporter des ressources minières et des bois de charpente navale. Les Egyptiens rapportèrent de nombreuses richesses et des animaux "exotiques". La paix règne à cette époque en Egypte. 
 
 
 
 
Bas-relief illustrant la capture d'animaux sauvages 
 
 
Kheops (Khoufou en égyptien)  succède à son père Snéfrou entre 2528 et 2551 avant notre ère. Durant ses 30 ans (estimation) de règne, il fait construire la Grande Pyramide. 
 
 
 
 
Pyramide de Gizeh. 
 
 
C’est au nord de Saqqarah, dans le désert de Gizeh, qu’il fait édifier cette pyramide de 147 m de haut.
De plus, le complexe funéraire comprend :
 
  • Trois petites pyramides 
  • Un temple haut 
  • Un temple bas 
  • Cinq fosses gigantesques qui renferment des bateaux de bois (barques solaires) 
 
 
 
Barque solaire découverte à Gizeh. 
 
 
Chaque pièce de la pyramide a une fonction précise : 
  • Dans la chambre du sarcophage, le roi devient un nouvel Osiris et s’assimile à Atoum, dieu du Soleil couchant 
  • Dans l’antichambre, il se prépare à la navigation et devient dieu du Ciel 
  • Dans le corridor, le roi transformé voit s’ouvrir devant lui les verrous de son tombeau, il peut alors s’installer dans sa barque solaire 
 
 
 
Pharaon Khéops. (Musée archéologique du Caire) 
 
 
Deux des fils de Kheops lui succèdent, Didoufri (Djédefrê ) qui ne règne que 8 ans puis Khephren (Khafrê en égyptien). Ce dernier règne 25 ans et fait édifier une pyramide de 144 m de haut, à côté de celle de son père. 
 
 
 
 
Nécropole de Gizeh 
 
 
Désormais, chaque pharaon se fait construire une pyramide. Fils ou frère de Khephren, Mykerinus fait aussi construire une pyramide sur le plateau de Gizeh, haute de 62 m. Ce pharaon était apprécié de son peuple. 
 
 
 
 
Passage vers l'au-delà. Scène d'un mastaba 
 
 
Les successeurs de  Snéfrou  sont décrits comme de cruels tyrans. Cependant, nous connaissons très mal leur politique intérieure.
Les textes découverts parlent surtout des grandes expéditions et des conqêtes.
 
 
 
Les pharaons « fils de Ré » 
 
 
Sous la Ve dynastie, le culte solaire s’affirma et Héliopolis supplanta Memphis au nom de Ré.
De nombreux temples solaires furent construits et tous les pharaons se firent baptiser « Fils de Ré ».
Ils n’étaient plus seulement d’essence divine mais les fils du Soleil.
Ces pharaons se firent inhumer à Abousir et à Saqqarah dans des tombeaux plus modestes que ceux de leurs prédécesseurs.
 
 
 
 
 
 
Scène gravée à Saqqarah du pharaon Djeser. 
 
 
Parmi les pharaons de la Ve dynastie, le plus connu est Ounas. A partir de son règne,  de longs textes religieux, que les prêtres récitent au moment des funérailles, sont gravés sur les murs des pyramides.
Ces textes ont un effet magique.
Grâce à la présence des formules notées sur les murs, le pharaon monte au ciel et s’assimile aux dieux.
 
 
 
La fin de l’Ancien Empire 
 
 
Tandis que dans le peuple, les défunts sont roulés dans une natte et recouverts par le sable du désert, les princes et les plus hauts dignitaires sont enterrés dans les mastabas.
La dimension des monuments montre leur richesse et leur puissance.
 
A côté de la pyramide du roi Téti, le vizir Merrerouka se fait construire un grand mastaba de plus de 20 chambres. 
La VIe dynastie, fondée par Téti, vit le pouvoir des pharaons diminuer. 
A cette époque, les hauts dignitaires reçoivent de plus en plus de terres et financent ces constructions somptueuses.
Le pharaon aliène ainsi une grande partie de sa richesse foncière.
Les nomarques, gouverneurs des provinces, usurpent une partie du pouvoir royal, épousent les filles du pharaon et participent activement à la gestion du pays.
Ils possèdent un pouvoir total sur les paysans de leur province. La succession s’effectue de père en fils et ces « princes du nome » sont un véritable Etat dans l’Etat.
 
 
 
 
 
 
Horus était le dieu solaire. 
 
 
Mais, ils négligent leurs obligations et se soucient peu de défendre l’Egypte contre les envahisseurs qui occupent l’est du Delta. 
Le peuple est épuisé par les travaux gigantesques. En effet, il n’y a pratiquement pas d’esclaves en Egypte et ce sont les paysans qui travaillent sur les chantiers du pharaon quand leurs champs sont inondés par les crues du Nil. 
Ils ne sont payés qu’en pain et en bière. 
 
 
 
 
Sphinx de Gizeh 
 
 
L’Ancien Empire s’achève vers 2200 avant notre ère, avec les règnes de Pépi Ier et Pépi II.
Pépi II a régné très longtemps, 94 ans (environ  2246 à –2152). Mais sous son règne, l’âge d’or de l’Ancien Empire connut une fin rapide.
Le pouvoir royal n’existait plus que de nom et l’appareil bureaucratique se sclérosa.
 
Le dernier pharaon de la VIe dynastie fut une femme : la reine Nitokris. Elle règne dans une ambiance d’anarchie et de déclin.
Les 4  pharaons des vingt années suivantes régnèrent nominalement sur le pays mais sans exercer réellement de souveraineté centrale.
 
 
 
 
 
Bas-relief Mastaba de Mérérouka. . Le mastaba de Mérérouka, vizir et gendre du roi Téti date de la VIème dynastie. By Flop Eared Mule 
 
 
De multiples guerres civiles  abattent la VIe dynastie. Cette instabilité politique n’est pas la seule cause de l’effondrement du pouvoir central.
En effet, en parallèle, une période de grande sécheresse s’est abattue sur l’Egypte et les crues du Nil ne pouvaient plus fertiliser les zones agricoles.
Les famines ont provoqué une révolte du peuple.
On  peut rajouter à ce sombre tableau l’épuisement des paysans qui depuis des siècles s’exténuaient à bâtir les gigantesques pyramides sous le joug de tyrans.
 
 
 
 
 
Scène gravée sur le site de Dahchour. 
 
 
L’Ancien Empire laissa la place à la Première Période Intermédiaire.
Dès cette époque, l’Egypte entre dans une période obscure, traversée de souverains falots et d’envahisseurs étrangers.
Pendant plus de 100 ans, ce fut une période d’instabilité politique, d’agitations sociales, d’invasions et de famines.
 


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Mar 23 Fév - 14:18 (2010)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   Passions et Partage Index du Forum .::. GENERAL
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.