Passions et Partage
un site ou il fait bon se rencontrer... pour prendre un peu de temps pour rire, partager ses passions et ses talents.. son humour... rire et s'amuser... se cultiver... dans la joie et la bonne humeur... et surtout dans le respect de tous...
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups 
 RegisterRegister    Log inLog in 

Chamonix Mont blanc - Vallée et massifs
Post new topic   Reply to topic
   Passions et Partage Forum Index  .::. PASSIONS ET PARTAGE - General  .::. GENERAL

Previous topic .::. Next topic  
Author Message
mimi33445
Administrateur

Offline

Joined: 08 Nov 2008
Posts: 1,424

Post Posted : Thu 4 Mar - 15:35 (2010)    Post subject : Chamonix Mont blanc - Vallée et massifs Reply with quote

 
 
 
Les Houches 
 
 
Le village des Houches est la première station de la vallée de Chamonix quand on arrive de Saint Gervais les Bains et du Fayet. Ce village est à 800 mètres d'altitude et a conservé un caractère familial. Il offre un beau panorama sur les Aiguilles de Chamonix.
 
Les Houches ont été mis en avant en 1937, avec la victoire de James Couttet, natif de la station, lors des Championnats du Monde. La station possède des installations pour les sports d'hiver comme le télécabine du Prarion et le Téléphérique de Bellevue. La Piste Verte des Houches utilisée pour des épreuves de la Coupe du Monde de Ski.  
 
En été, la stion est un point de départ pour de nombreuses randonnées: le col de Voza, le col de Tricot, mais aussi l'accès à la voie d'été pour aller au Mont Blanc par le Nid d'Aigle (station terminale du Tramway du Mont Blanc à 2372 m) et le refuge de Tête Rousse qui permet de monter à l'Aiguille du Goûter.  
 
 
 
 
Le Refuge de Tête Rousse, au fond l'Aiguille de Bionnassay  
 
 
Le Musée Montagnard des Houches met l'accent sur la vie d'autrefois en présentant l'habitat, le mobilier, les outils et ustensiles de l'époque.  
 
 
 
La voie d'été d'ascension du Mont Blanc
 
 
Le Tramway du Mont Blanc (TMB) part du Fayet (commune de Saint Gervais les Bains), il rejoint le col de Voza puis Bellevue et le col du Mont Lachat pour s'achever au Nid d'Aigle. Le trajet fait un douzaine de kilomètres et la montée dure environ une heure et quart.
A partir du Nid d'Aigle, l'ascension vers le refuge de Tête Rousse s'effectue à pied. La montée vers le refuge du Goûter, en haut de l'Aiguille du Goûter est plus délicate, les chutes de pierres sont fréquentes et redoutables surtout lors des passages enneigés.
Du refuge du Goûter, la route vers le Mont Blanc suit alors la crète des montagnes: le Dôme du Goûter, le col du Dôme, le refuge Vallot, l'arête des Bosses qui conduit au sommet du Mont Blanc.
 
 
 
 
Le Glacier des Bossons et le village des Bossons 
 
 
 
 
La Jonction et la langue terminale du Glacier des Bossons, au fond, le village des Bossons dans la vallée de Chamonix 
 
 
Le Glacier des Bossons prend naissance au pied du Mont Blanc, jusqu'à son point d'arrivée, la dénivelation totale est d'environ 3600 mètres. Son avance est d'un mètre par jour en moyenne, ce qui est très rapide. A certains endroits, les séracs sont particulièrement impressionnants.
Au lieu-dit La Jonction, la Montagne de la Côte sépare la masse glaciaire en deux, le Glacier des Bossons à l'Est et le Glacier du Taconnaz à l'Ouest, qui descend beaucoup moins bas que son voisin.
 
 
 
Les Aiguilles de Chamonix 
 
 
 
 
Les Aiguilles de Chamonix et l'Aiguille du Midi à droite 
 
 
Les Aiguilles de Chamonix dominent la ville, côté Sud, ensemble elles forment un des paysages de montagne les plus connus de France.
De droite à gauche sur la photo, les principaux sommets sont l'Aiguille du Midi (3842 m), l'Aiguille du Plan (3673 m), l'Aiguille de Blaitière (3521 m), l'Aiguille du Grépon (3482 m), l'Aiguille des Grands Charmoz (3445 m), et enfin l'Aiguille de l'M, en partie tronquée.
Leur ascension a été réalisée au fur et à mesure du XIXème siècle, jusqu'à la plus difficile, celle de l'Aiguille du Grépon, réalisée en 1881 par Mummery, Burgener et Venetz.
 
 
 
L'Aiguille du Midi et son téléphérique (3842 mètres) 
 
 
 
 
L'Aiguille du Midi 
 
 
L'Aiguille du Midi occupe une place particulière dans le panorama visible de la vallée de Chamonix: elle est toujours là, au premier plan et son impact est accentué par la présence du téléphérique qui atteint son sommet.
Le Piton Nord a été conquis pour la première fois, en 1818, par le comte Polonais Malczewski. Le Piton Central, très difficile, a été vaincu le 5 août 1856, par Alexandre Devouassoud et deux membres de la famille Simond, dans le cadre d'une expédition organisée par le comte Ferdinand de Bouillé.
 
 
 
Le Téléphérique de l'Aiguille du Midi
 
A partir du centre de Chamonix (1040 mètres d'altitude), le téléphérique de l'Aiguille du Midi monte au sommet de cette aiguille à 3842 mètres ( photo ci-dessous). Cette montée s'effectue en deux tronçons, le premier arrive au Plan de l'Aiguille, le second va de cette station jusqu'au sommet de l'Aiguille. Ce second tronçon a été achevé en 1955 à l'issue de nombreux exploits techniques. En 1957, il a été prolongé par la télécabine de la Vallée Blanche qui relie l'Aiguille du Midi à la Pointe Heilbronner, en Italie, en passant au-dessus des glaciers qui constituent la Mer de Glace. 
 
 
 
 
Téléphérique de l'Aiguille du Midi 
 
 
De l'Aiguille du Midi, on découvre un panorama magnifique sur le Mont Blanc, le Glacier des Bossons, la Vallée Blanche et les montagnes alentours de France, Suisse et Italie. L'Aiguille du Midi est aussi le départ, en hiver, de l'extraordinaire descente à ski de la Vallée Blanche.  
 
 
 
 
Configuration du sommet de l'Aiguille du Midi 
 
 
 
Le Plan de l'Aiguille 

Le Plan de l'Aiguille (2317 mètres d'altitude) est une station intermédiaire pour monter à l'Aiguille du Midi (changement de téléphérique). On peut aussi l'atteindre par un sentier de montagne.  
 
Autre possibilité à partir de ce chalet, une randonnée au pied des Aiguilles de Chamonix permet d'atteindre le Montenvers, elle offre un beau panorama sur les Aiguilles Rouges (versant Nord de la Vallée de Chamonix).  
 
 
 
 
Le chalet du Plan de l'Aiguille 

 
 
L'Arête et le Refuge des Cosmiques 
 

Le refuge des Cosmiques se situe, à 3613 mètres, juste en dessous de l'Aiguille du midi. Il a a été créé vers 1930 pour étudier l'impact des rayons cosmiques, d'où son nom.
 
 
 
 
Le refuge sert de point de départ à de nombreuses randonnées et ascensions dans le massif du Mont Blanc. Il est ouvert huit mois de l'année, de février à octobre. 
 
 
 
 
Le Refuge des Cosmiques au dessous de l'Aiguille du Midi 
 
 
 
Les Aiguilles Rouges et le Brévent 
 
 
 
 
Les Aiguilles Rouges au dessus de Chamonix, le Brévent est sur la gauche, son sommet est dans les nuages 
 
 
Les Aiguilles Rouges dominent la partie Nord de la Vallée de Chamonix, trois sites de ce massif sont intéressants: le Brévent, La Flégère et le Mont Buet, point culminant du massif. 
 
 
 
 
Le Brévent au dessus de Chamonix 
 
 
Le Brévent offre un des plus beaux points de vue sur le Massif du Mont Blanc. De l'autre côté, il permet d'observer les Rochers des Fiz, le Désert de Platé, la chaîne des Aravis et parfois, par temps clair, le Massif du Jura.  
 
 
Le Téléphérique de Plan Praz  
 
 
Au fil du XIXème siècle, Chamonix est devenue, essentiellement grâce aux touristes anglais, une station mondialement connue. Une route atteint Chamonix autour de 1880 et le chemin de fer y arrive en 1901. Les premiers Jeux Olympiques d'hiver y sont organisés en 1924. La construction rapide de téléphériques impressionnants a fortement contribué au développement touristiques de la station.  
 
 
 
 
Le Télépherique de Plan Praz a été réalisé au début des années 1920, au fond le Brévent 
 
 
Vers l'Est, La Flégère (1900 mètres d'altitude) est le point de départ de remontées mécaniques et de pistes de ski, face à la Mer de Glace, à l'Aiguille Verte, aux Drus, et aux Grandes Jorasses. Le panorama y est magnifique, en particulier en haut de la télécabine de l'Index (2380 mètres). Vers l'Est, on peut se rendre au Lac Blanc (à 2352 mètres d'altitude) qui permet de découvrir un panorama de premier ordre sur l'Aiguille Verte, les Drus, les Grandes Jorasses et les Aiguilles de Chamonix.  
 
 
Le Montenvers et la Mer de Glace 
 
 
 
 
Mulets montant des touristes au Montenvers à la fin du XIXème siècle 
 
 
La Mer de Glace est le plus grand glacier de France. Entre son lieu d'origine, le plateau du Géant, et son point d'arrivée, le dénivelé est supérieur à 3000 mètres et sa longueur supérieure à 11 kilomètres. Sa vitesse d'avancement est d'environ 1 cm par heure.
En 1741, deux Anglais, Windham et Pocock, visitent la vallée et ses glaciaires, à leur retour ils décrivent ce qu'ils nomment la Mer de Glace. Au début du XIXème siècle, des écrivains français renommés visitent le site et en font des descriptions enthousiastes. Le tourisme se développent dans le courant du XIXème siècle avec une forte représentation anglaise. En 1879 est inauguré le Grand Hôtel du Montenvers à 1913 mètres d'altitude, au bord de la Mer de Glace, il est un bon point de départ pour faire des randonnées, y compris sur le glacier. Les touristes y parviennent alors grâce à des mulets qui les transportent.
Le projet de construction d'un train à crémaillère pour atteindre le Montenvers est lancé en 1892. En dépit de l'opposition des Guides et des Muletiers, il est mené à bien et achevé en 1909. La voie est tracée en zigzag sur le versant de la montagne, elle utilise des tunnels et des viaducs. Il faut alors à peu près une heure pour rejoindre le Montenvers à partir de Chamonix. La ligne est électrifiée en 1954 et maintenant le trajet dure une vingtaine de minutes. Depuis 1993, le train fonctionne aussi en hiver grace à la mise en place de paravalanches.
 
 
 
 
 
Massif du Mont Blanc: Origine de la Mer de Glace, à gauche, la Dent du Géant 
 
 
La Mer de Glace est devenu un haut-lieu du ski hors piste en hiver et au printemps. Elle n'est empruntable que par des skieurs très expérimentés, de préférence accompagnés par un guide. 
 
 
 
Les Grandes Jorasses 
 
 
 
 
Les Grandes Jorasses, à gauche, et la Dent du Géant, à droite 
 
 
Les Grandes Jorasses, surtout la célèbre face Nord, au dessus de la mer de Glace, font partie des montagnes mythiques de l'Alpinisme dans les Alpes.
L'ascension de la face nord (côté français: Pointe Whymper) a été accomplie par le 24 juin 1865 par Edward Whymper, Michel Croz, Christian Almer et Franz Biner et celle de la Pointe Walker, le 30 juin 1865 par Horace Walker, Melchior Anderegg, Johann Jaun et Julien Grange.
La Dent du Géant a longtemps résisté à l'assaut des hommes, elle n'a été vaincue qu'en 1882.
 
 
 
 
Les Praz et Les Tines 
 
 
 
 
Les Drus (face Nord) et l'Aiguille Verte à Chamonix 
 
 
En remontant la vallée vers l'est, au hameau des Tines, le regard rencontre les Aiguilles des Drus et l'Aiguille Verte.
L'ascension de la face nord des Drus est une des grandes ascensions des Alpes, la première a été réalisée par deux alpinistes anglais Clinton Dent et James Hartley avec les guides A. Burgener and K. Maurer, le 12 Septembre 1878.
 
 
 
 
 
Les Drus et l'Aiguille Verte à Chamonix vus du côté Ouest, à droite l'Aiguille de l'M 
 
 
 
Argentière 
 
 
 
 
Au dessus d'Argentière: les Drus (à droite) et l'Aiguille Verte (au centre) avec le les pistes de ski des Grands Montets 
 
 
Argentière est un village qui fait partie de la commune de Chamonix, il se situe à environ 1200 mètres d'altitude. Il bénéficie d'un meilleur ensoleillement que Chamonix car le site est moins encaissé.
Le développement d'Argentière est dû à l'implantation du Téléphérique des Grands Montets (3300 d'altitude, au pied de l'Aiguille Verte) qui dessert un domaine skiable incomparable. La plupart des pistes normales sont destinées à des skieurs confirmés et, en outre, des descentes hors pistes sont possibles vers le Glacier d'Argentière dans un cadre de montagnes et de séracs inoubliables. Les Grands Montets sont, en été, le point de départ de nombreuses randonnées et escalades dans le massif.
 
 
 
 
 
L'église d'Argentière, l'Aiguille du Chardonnet et le Glacier d'Argentière à droite 
 
 
Au dessus du village se déploie le Glacier d'Argentière. Les villages de Montroc et du Tour, à quelques kilomètres à l'Est d'Argentière, sont également appréciés des randonneurs et skieurs.
A partir d'Argentière la route conduit au Col des Montets qui permet ensuite d'atteindre Vallorcine et au delà la Suisse par le Col de la Forclaz.
 










Back to top
              

Publicité






Post Posted : Thu 4 Mar - 15:35 (2010)    Post subject : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
              

   Passions et Partage Forum Index .::. GENERAL
Post new topic   Reply to topic
Page 1 of 1
All times are GMT + 1 Hour
Display posts from previous :   

 
Jump to :  

Index | Administration Panel | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Template by .: SGo :.