Passions et Partage
un site ou il fait bon se rencontrer... pour prendre un peu de temps pour rire, partager ses passions et ses talents.. son humour... rire et s'amuser... se cultiver... dans la joie et la bonne humeur... et surtout dans le respect de tous...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

L'Emeu
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Passions et Partage Index du Forum  .::. PASSIONS ET PARTAGE - General  .::. GENERAL

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
mimi33445
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 1 424

Message Posté le : Ven 5 Mar - 11:01 (2010)    Sujet du message : L'Emeu Répondre en citant

Herbivore des steppes australiennes, l’émeu (Dromaius novaehollandiae) est plus trapu et nettement plus emplumé que l’autruche. Il est, avec le kiwi, le ratite (oiseau inapte au vol) dont les ailes sont les plus atrophiées.
L’émeu est le survivant d’une famille dont il existait deux autres genres au Pléistocène. C’est le plus grand oiseau du monde après l’autruche.
 
 
 
L’émeu : le nomade australien 
 
A la différence de l’autruche, l’émeu a une tête, un cou et des cuisses emplumés. Tous les ratites, à part l’autruche, possèdent trois orteils dont l’un est équipé d’une griffe acérée. 
Gros oiseau hirsute dont les plumes pendent mollement, l’émeu a un besoin vital d’eau douce chaque jour. Ce besoin conditionne le choix du site d’alimentation. Ils peuvent avoir besoin de 6 litres d’eau par jour en été pour survivre. 
 
 
 
 
By Not much 
 
 
Très proche de l’autruche, l’émeu se nourrit comme elle de graines, d’herbes, de fruits et d’insectes. Si les pluies sont abondantes, ils remplacent les végétaux par des chenilles riches en protéines. 
 
 
 
 
 
 
Lorsque l’eau et la nourriture s’épuisent, ils commencent alors une période de nomadisme. Ils vont ainsi parcourir plusieurs centaines de kilomètres pour atteindre un nouveau site alimentaire. 
 
 
La biologie de l’émeu est adaptée à ces impératifs en eau et nourriture. Dans les périodes où la nourriture abonde, il a la faculté de se constituer des réserves de graisse qui lui permettront de survivre pendant sa migration. 
 
 
Cette réserve est également indispensable au mâle quand il couve. Il est alors contraint de rester sédentaire. Il ne mange plus, ne boit pas et ne défèque pas pendant toute la couvaison. Lui, qui pèse d’ordinaire 55 kilos en moyenne, peut facilement maigrir de moitié. 
 
 
 
Les migrations de l’émeu 
 
Les migrations collectives de l’émeu sont organisées en fonction des précipitations. Elles se fondent sur les indications climatiques que leur donnent les nuages chargés de pluie. Egalement par le bruit du tonnerre ou l’odeur de la terre humide. 
 
 
En Australie occidentale, les pluies d’été vont vers le sud-ouest en partant du nord, et suivent le chemin inverse en hiver. C’est la route qu’empruntent les émeus dans leurs déplacements de masse. 
 
 
 
 
 
Ces migrations régulières de plusieurs dizaines de milliers d’oiseaux ont contraint les agriculteurs à édifier une barrière longue de 1 000 kilomètres censée protéger les cultures céréalières.
Attrait de l’eau oblige, l’installation de points d’eau artificiels pour le bétail a permis aux émeus de s’installer dans des zones où ils causent de grands dommages aux cultures.
 
 
 
La vie sociale de l’émeu 
 
Les émeus sont monogames. La base de leur organisation sociale est le couple. Même s’il existe chez eux quelques individus solitaires et des groupes de tailles variables formés de mâles « non-reproducteurs », les émeus s’installent en couple et évitent toute relation avec leurs congénères. 
 
 
Quand les deux partenaires se séparent pour aller s’alimenter, ils s’efforcent de conserver un contact visuel permanent.
Chaque couple occupe un territoire d’environ 30km².
 
 
 
 
 
By Marjk 
 
 
Entre décembre et avril, le couple signifie à ses congénères la possession de l’endroit où la femelle pondra entre avril et août.
Lorsque le mâle commence à couver, la femelle le protège jalousement. Très agressif quand les œufs éclosent, le mâle chasse tout intrus, y compris parfois la femelle.
 
 
 
La vie en famille varie entre trois et cinq mois.
Plus le plumage du juvénile évolue, plus l’agressivité du mâle à son égard augmente.
 
 
 
 
 
 
Cet émeu n'est plus immature. By Timmy Toucan 
 
 
La coloration bleutée de la peau autour des ouïes signifie que le jeune émeu n’est plus immature. Il a alors atteint le statut d’adulte au sein du groupe. Cette maturité est atteinte vers 2 ou 3 ans. 
 
 
La reproduction de l’émeu 
C’est le mâle qui a le rôle prioritaire en matière d’incubation et d’éducation. La femelle pond 15 à 25 œufs mais laisse ensuite la place à son partenaire.
Papa émeu est un père très attentif. Quand il couve, il retourne régulièrement les œufs afin que la chaleur se répartisse sur toute la surface et garantisse un développement harmonieux.
L’œuf, vert sombre à la ponte, vire en quelques jours au noir brillant.
 
 
 
 
 
Un papa et son rejeton. By Alumroot 
 
 
Une ou plusieurs femelles restent parfois à ses côtés pour monter la garde. Le mâle ne s’octroie que de très courtes phases de sommeil, de 30 secondes à 2 minutes pendant toute la durée d’incubation soit 52 à 60 jours. 
 
 
 
 
By Alumroot  
 
 
Dès l’éclosion, les femelles sont vertement chassées. Le mâle entend bien assurer seul l’éducation des petits. Après quelques mois, 5 à 7 en moyenne, la fibre paternelle disparaît et le mâle peut à nouveau retrouver une vie de couple. En général, il retrouve celle à qui il est attaché durablement. 
 
 
L’émeu et l’homme 
Comme l’autruche, l’émeu fait l’objet d’une exploitation commerciale. Outre son cuir, traité pour les accessoires de mode et les vêtements, l’émeu adulte peut fournir jusqu’à 6 litres d’huile brute qui, une fois traitée, revêt des qualités thérapeutiques et cosmétologiques recherchées. 
 
 
 
 
By The Rocketeer  
 
 
L’émeu est le ratite le plus prospère. Les émeus (Dromaius novaehollandiae) sont tellement nombreux en Australie qu’ils sont considérés comme nuisibles à l’écosystème. Les dingos maîtrisent leur prolifération.
Dans le parc naturel baptisé La Shark Bay, les émeus ont profités d’importantes pluies pendant plusieurs années pour se reproduire. A tel point qu’ils menaçaient sérieusement l’équilibre et les récoltes.
Dans certains cas, le gouvernement a fait intervenir l’armée pour réduire la population.
 
 
 
 
 
By Cheetah 100 
 
 
 
Classification  
 
Règne: Animalia
Embranchement: Chordata
Classe: Aves
Ordre: Struthioniformes
Famille: Dromaiidae
Genre: Dromaius
Espèce: Dromaius novaehollandiae
(Latham, 1790)
 
 


Proportions: 1,50 à 1,80 m pour 56 à 68 kilos
Longévité: Reproduction pendant environ 20 ans pour une longévité de 40 ans environ
 
 

 
 


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Ven 5 Mar - 11:01 (2010)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   Passions et Partage Index du Forum .::. GENERAL
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.