Passions et Partage
un site ou il fait bon se rencontrer... pour prendre un peu de temps pour rire, partager ses passions et ses talents.. son humour... rire et s'amuser... se cultiver... dans la joie et la bonne humeur... et surtout dans le respect de tous...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Années 50 - années rock'n roll
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Passions et Partage Index du Forum  .::. PASSIONS ET PARTAGE - General  .::. GENERAL

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
mimi33445
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 1 424

Message Posté le : Jeu 1 Avr - 08:27 (2010)    Sujet du message : Années 50 - années rock'n roll Répondre en citant

La musique de Chuck Berry, Elvis, Buddy Holly, Jerry Lee Lewis ou Little Richard, pour ne nommer que ceux-là, eut un impact incalculable sur des millions de jeunes avides de rébellion 
 
 
Le monde sort de la seconde guerre mondiale, il doit affronter avec les premières bombes atomiques et la "guerre froide" entre l'Est et l'Ouest et le risque désormais réel de pouvoir détruire le Terre... Une jeunesse, née pendant la guerre, s'interroge... La jeune génération se heurte aux idées "toutes faites", aux vieux concepts et aux idéologies qu'elle conteste... Le rock and Roll naît dans les années 1950, alors que la jeunesse s'ennuie d'un trop-plein d'ordre moral, où l'hystérie anticommuniste bat son plein. C’est d’abord un mode de vie et de pensée que cette musique a voulu contribuer à modifier.  
 
 
 
 
Alan Freed 
 
 
Pour les États-Unis, le rock sonnait le glas de la ségrégation raciale. Contrairement aux pratiques musicales de l'époque, les musiciens de rock'n'roll seront indiféremment blancs ou noirs. Jusqu'à ce que le disc jockey Alan Freed fasse connaître aux blancs le rythm and blues dans son émission Moondog's Rock And Roll Party. Chacun écoutait le style de musique qui "convenait" à son appartenance ethnique. Il était d'ailleurs inadmissible que des artistes blancs se retrouvent dans les mêmes bacs chez les disquaires que les noirs. Le rock'n'roll fera tomber ces barrières. Alan Freed est le premier DJ blanc à soutenir avec force des artistes noirs jouant la "musique du diable" . En 1957, son show télé est annulé quand le chanteur noir Frankie Lymon est filmé dansant avec une femme blanche. La bonne société américaine en fera son " ennemi numéro 1". Longtemps intouchable en raison de sa popularité, on profitera du déclin du mouvement rock en 1959 pour le renvoyer de la station WABC. 
 
 
 
 
 
La première forme historiquement identi- fiable de rock'n'roll, est le rockabilly, un croise- ment de rhythm and blues et de musique country. Les premiers guitaristes de rock comme Carl Perkins, Scotty Moore ou les Everly Brothers, avaient tous des racines dans la country. Elvis Presley enregistre ce qui est probablement l'un des tout premiers morceaux de rockabilly, le 5 juillet 1954, à Memphis, dans les studios Sun de Sam Phillips (mort le 30 juillet 2003), avec "That's All Right Mama", un titre créé en 1946 par le bluesman noir Arthur Crudup.  
 
 
Mais c'est Bill Haley and The Comets qui signent l'acte de naissance du rock'n'roll. En 1955, le film "Blackboard Jungle" (Graine de violence), se sert de "Rock Around the Clock" (une reprise de Sonny Dae and His Knights, 1952) Bill Haley (enregistré en 1954 mais passé inaperçu) comme bande sonore. Ce premier tube de l'histoire du rock est N°1 des hit-parades aux USA (8 semaines) et au Royaume-Uni (3 semaines) en 1955. D'autres vont suivre... D'abord Chuck Berry avec "Maybeline" puis les pionniers du rock Gene Vincent avec "Be Bop A Lula" en juin 1956, Buddy Holly avec "That'll Be the Day" en mai 1957, Jerry Lee Lewis avec "A Whole Lotta Shakin' Goin' ", et Eddy Cochran en 1958 avec "Sommertime Blues". Sans oublier Little Richard, qui sur son premier 45 tours, signe quatre des plus grands standards de rock, à savoir : Tutti Frutti, Long Tall Sally, Rip It Up et Ready Teddy. Entre temps Elvis sera devenu célèbre en juin 1956 après avoir interprété "Hound Dog" sur la chaîne de télévision CBS, avec son célèbre rictus et son déhanchement provocateur qui choquera une partie de l'Amérique ( par la suite il sera interdit de filmer Elvis en dessous de la ceinture).  
 
 
 
 
Elvis Presley Tupelo Fairgrounds 1956  
 
 
Auparavant considéré comme un vêtement de travail, le blue jean a été popularisé par le mouvement rock ainsi que par les idoles de cinéma comme James Dean. Le rock n'influence pas seulement la mode, mais plus généralement les arts, du cinéma à la peinture en passant la littérature. Hollywood s'y intéressera et quelques films feront date : en 1956 sortira "The girl can't help it" (la blonde et moi) film dans lequel Gene Vincent et Eddie Cochran se rencontrent, et "Rock, Rock, Rock" , en 1957 "Jailhouse Rock" ( le rock du bagne) avec Elvis. Par ailleurs deux grands films laisseront leur empreinte sur "l'attitude rock'n'roll" : La Fureur de vivre (Rebel without a cause) de Nicholas Ray avec James Dean et Nathale Wood en 1955 et l'Equipée sauvage (the wild one) de Laszlo Benedek avec Marlon Brandon 1953. Le rock puise son image dans celle de ses héros : marginaux, contestataires, anti-conformistes, rebelles... Ce sont eux qui font la légende, et avec une mort souvent fidèle à leur image : violente... Eddie Cochran, Buddy Holly et Ritchie Valens décèdent dans des accidents de transport; Carl Perkins et Gene Vincent y échappent de peu.Quant à Chuck Berry en 1958 il est prison pour détournement de mineure; Bill Haley mourra dans la misère en 1981, répétant dans un bar texan qu'il avait été le grand Bill Haley, sans que personne ne veuille croire à son histoire... 
 
 
 
 
Gene Vincent - Chuck Berry  
 
 
En france à la fin des années 50 le Golf Drouot devint le point de ralliement d'une "jeunesse turbulente" qui s'y pressait afin de profiter de l'électrophone du lieu et de découvrir ainsi les premiers disques de rock'n'roll directement importés des USA (Bill Haley & his Comets etc…). Sentant le vent la propriétaire accepta sur l'idée d'Henri Leproux de le transformer en club musical réservé aux jeunes.Il accueillit les premiers artistes de rock'n'roll français, dès la fin des années 50 Johnny Hallyday y fît ses premiers pas d'artiste suivit d'Eddy Mitchell et des Chaussettes noires etc…. La plupart des grands groupes français d'alors y naquirent. Le rock'n'roll en France avait trouvé son antre….  
 
 
1960 voit d'un côté les purs et durs Rock et de l'autre les Yéyés qui , eux, tout en chantant rythmé ne remettent pas en cause l'ordre établi de la france gaullienne. Eddy Mitchell parle de "blousons noirs qui brûlent leurs dernières nuits avant de partir pour Alger, Algérie". Sinon les chansons parlent de filles, de voitures, de samedis soirs pour danser le twist. 
 
 
La génération des années 50 crut possible de faire du rock un mode de vie. Le mythe dure encore, et les générations suivantes ont toutes tenté de le faire exploser… pour se le réapproprier.  
 
 
 
 
Jerry Lee Lewis  
 
 
Les incontournables 
 
 
Bill Haley & His Comets
Rock Around the Clock
 
 
 
Avec le morceau d'anthologie Rock Around the Clock bien sur, mais le reste de l'album est tout aussi à la hauteur : "Shake, Rattle & Roll", la reprise de Big Joe Turner, "A.B.C. Boogie" et "Thirteen Women (And Only One Man in Town)" méritent leur place dans l'histoire du rock.  
 
 
Gene Vincent
Bluejean Bop !
 
 
 
Ce qui s'est fait de plus mémorable dans le monde du rockabilly  
 
 
Little Richard
Here's Little Richard
 
 
 
Bien sûr, "Tutti Frutti" s'y trouve. Ainsi que d'autres titres parus auparavant en single qui tous se retrouverent au sommet des hit parades.  
 
 
Chuck Berry
Chuck Berry Is on Top
 
 
 
Chuck Berry a su développer un son bien à lui. Un disque de 1959 regroupant les cahnsons de Chuck berry devenues des standards du rock comme "Johnny B. Goode", "Maybellene", "Roll Over Beethoven", "Carol".  
 
 
Elvis Presley  
 
 
Son premier album proche de ses racines blues et rockabilly démontre son talent d'interprète. 
 
 
Buddy Holly
The "Chirping" Crickets
 
 
 
En 1957 Buddy Holly forme un nouveau groupe composé de Jerry Allison à la batterie, Larry Wellborn à la basse et Nicky Sullivan à la guitare rythmique, les"Crickets" Holly est à la guitare solo.le son Crickets qui nait là, influençera bon nombre d’artistes par la suite.  
 
 
Jerry Lee Lewis 
 
 
Il danse debout devant et dessus son piano.Avec les sorties de « Whole Lotta Shakin’ Goin’ On » et de « Great Balls of Fire » en 1957, le flamboyant jeune performer s’est imposé dans les charts Pop, Rythm n’Blues et Country  
 
 
Muddy Waters
The Best of Muddy Waters
 
 
 
Son influence est énorme sur de nombreux genres musicaux : blues, rhythm and blues, rock, folk, jazz, et country. Waters aidera Chuck Berry à obtenir son premier contrat d'enregistrement. 
 
 
Jailhouse Rock
Richard Thorpe 1957
 
 
 
Au cours d’une rixe, Vince Everett tue son adversaire par accident. Condamné à dix ans de détention, il partage sa cellule avec Hank Houghton, ancien chanteur de country déchu qui lui enseigne la guitare. Lorsqu’il sort de prison, il est remarqué par Peggy, qui décide d’en faire une vedette. Vince entame alors une irrésistible ascension vers la gloire, quitte à renier ses anciennes amitiés. Richard Thorpe porte à l’écran l’image de rebelle séducteur du King, dans une satire acerbe du milieu du show-biz. Elvis Presley y interpréte des morceaux d’anthologie, tels Treat Me Nice, ou bien Jailhouse Rock.  
 
 
 
 
 
La Fureur de vivre
(Rebel Without a Cause)
Nicholas Ray 1955
 
 
 
Une bande de jeunes gens, étudiants et autres, s'adonne, pour tromper l'ennui et le mal de vivre, à des jeux dangereux. Vingt-quatre heures de la vie de trois adolescents de la classe moyenne de Los Angeles, aux prises avec leurs démons et la volonté de fuir un monde d'adulte qui ne les comprend guère. La jeunesse rebelle est un thème alors en vogue dans le cinéma américaindepuis le succès de L'Équipée sauvage(1953) de Laslo Benedek. Rebel Without a Cause est sorti un mois après le décès de son acteur principal, James Dean  
 
 
 
 
 
L'Equipée sauvage
(The Wild One)
Laszlo Benedek 1953
 
 
 
Des motards sèment la terreur dans les villes où ils passent. Une autre bande débarque en ville, et la bagarre inévitable arrive. Il y aura un mort. L'Équipée sauvage, sorti en 1953, mettait pour la première fois en scène le phénomène d'une bande de rebelles dirigée par Marlon Brando.

















 

















 


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Jeu 1 Avr - 08:27 (2010)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   Passions et Partage Index du Forum .::. GENERAL
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.