Passions et Partage
un site ou il fait bon se rencontrer... pour prendre un peu de temps pour rire, partager ses passions et ses talents.. son humour... rire et s'amuser... se cultiver... dans la joie et la bonne humeur... et surtout dans le respect de tous...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Chateau fort - Chinon - 2ème partie -
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Passions et Partage Index du Forum  .::. PASSIONS ET PARTAGE - General  .::. GENERAL

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
mimi33445
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 1 424

Message Posté le : Mer 5 Mai - 14:42 (2010)    Sujet du message : Chateau fort - Chinon - 2ème partie - Répondre en citant

 
 
 
Histoire du Chateau de Chinon 
 
 
Antiquité et période Gallo-romaine 
 
Le site était probablement utilisé comme refuge par les habitants des troglodytes du coteau depuis l'époque néolithique. Il est probable qu'à l'époque Gallo-Romaine des monuments ont été construits sur l'éperon en effet des pierres sculptées ont été retrouvées dans les substructures du Fort du Coudray et des pièces Gallo-Romaines du IIIème siècle dans le Chateau du Milieu. Mais en pratique ce n'est qu'au Vème siècle qu'une mention explicite d'une forteresse apparait, Chinon est alors occupé par les Wisigoths qui ont imposé leur autorité au sud de la Loire. Le Général Romain Egidius, Gouverneur de la Gaule, vient assieger la ville, il échoue d'abord puis la prend finalement à la seconde tentative en 446. Néanmoins les Wisigoths se maintiennent dans la région jusqu'à ce que Clovis, Roi des Francs, leur inflige la défaite de Vouillé en 507.
Cette forteresse comprenait sans doute le Fort du Coudray et une bonne partie du Chateau du Milieu.
 
 
 
Les Comtes de Blois 
 
Nous n'avons aucune information sur le chateau pendant les périodes Mérovingiennes et Carolingiennes. Au milieu du Xème siècle il appartient à Thibaud le Tricheur Comte de Blois qui est un fidèle du Duc de France Hugues le Grand. Sa fille Emma, qui est mariée au Duc d'Aquitaine Guillaume Fier à Bras, réside fréquemment au chateau de Chinon. C'est la fondatrice de l'Abbaye de Bourgueil une dizaine de kilomètres au Nord de Chinon.
A cette époque la région est également occupée par les Comtes d'Anjou qui conduisent une lutte frontale contre les Comtes de Blois, Chinon est un poste solide de ces derniers. Pourtant en 1044 le Comte d'Anjou Geoffroy Martel remporte la victoire de Nouy (Saint Martin le Beau) sur le Comte Thibault III de Blois. La Touraine, dont Chinon, devient alors un domaine du Comte d'Anjou.
 
 
 
Comtes d'Anjou et Plantagenets  
 
Le chateau de Chinon va alors rester pendant 150 ans sous le controle des Comtes d'Anjou qui deviennent également pendant cette période Ducs de Normandie et d'Aquitaine et Rois d'Angleterre, c'est l'Empire Plantagenet.
De 1045 à 1150 le chateau est renforcé, il garde un caractère militaire et sert à l'occasion de prison pour de grands personnages, ainsi Geoffroy le Barbu emprisonné pendant 28 ans, jusqu'en 1094, par son frère Foulques le Réchin.
 
 

Le Comte d'Anjou Henri II Plantagenet devient Roi d'Angleterre en 1154. Chinon devient une de ses principales résidences. Entre 1160 et 1180, il fait renforcer (Tour du Moulin) et améliorer le chateau existant (il introduit des logis d'habitation) et ajoute le Fort Saint Georges sur le coté Est. Henri II est mort au chateau de Chinon en 1189.  
 

Le 30 Aout 1200, le Roi Jean sans Terre épouse au chateau Isabelle d'Angouleme et il confie la garde de la place à un des plus puissants Seigneurs d'Anjou, Guillaume des Roches. 
 
 
 
 
Henri II Plantagenet 
 
 
Les Rois de France 
 
A l'automne 1204 le Roi de France Philippe-Auguste fait le siège du Chateau de Chinon, son armée prend d'abord le Fort Saint Georges et à partir de ce point d'appui investit la forteresse entière, le chateau et la ville tombent le 24 juin 1205. A partir de là, le chateau va rester sous le controle direct des Rois de France pendant plus de 160 ans, jusqu'en 1370. Philippe II Auguste, Saint Louis et Philippe III y séjournent fréquemment.
Philippe-Auguste renforce le chateau en faisant construire ou reconstruire des tours comme le Donjon du Coudray ou la Tour des Chiens. La Tour de Boisy au Sud-Est du chateau est construite au milieu du XIIIème siècle et la Tour de l'Horloge pendant le XIVème.
 
 
 
 
 
Philippe Auguste 
 

En 1308 les principaux dirigeants des Templiers sont arretés sur l'ordre du Roi de France Philippe le Bel. Ils sont enfermés dans le Donjon du Coudray où l'on peut toujours voir leurs graffitis sur les murs. 
 
 
 
Philippe le Bel 
 
A partir de 1370 le chateau est donné en apanage aux fils ou frères du roi, puis en 1427 le roi Charles VII le récupère pour en faire sa résidence principale. Le chateau devient ainsi le point de gouvernement de la partie de la France qu'il controle. C'est là qu'il recoit Jeanne d'Arc. Charles VII réside au chateau de manière quasi permanente jusqu'en 1449. C'est pour le logement des membres et officiers de sa Cour que se construisent de nombreuses et belles maisons dans la ville de Chinon. 
 
 
 
 
Charles VII 
 
 
Louis XI réside parfois au chateau de Chinon mais en fait il s'est installé au chateau de Plessis lès Tours, près de Tours. Il confie le chateau au Chroniqueur Philippe de Commynes qui le fait renforcer.
Le 18 décembre 1498 le Roi Louis XII recoit solennellement le fils et ambassadeur du Pape, César Borgia, qui lui apporte l'annulation de son premier mariage pour qu'il puisse épouser Anne de Bretagne, la veuve de Charles VIII.
 
 
 
 
 
Louis XI 


C'est le dernier épisode marquant de la vie du château de Chinon, à partir du début du XVIème siècle il est complètement abandonné par les rois de France qui préfèrent désormais habiter dans les Chateaux de la Loire. Pendant 400 ans le bâtiment va subir beaucoup de vicissitudes et c'est un miracle que des parties significatives soient parvenues jusqu'à nous.
Un programme de réhabilitation, conduit par le Conseil Régional d'Indre et Loire, redonne à ce château l'intéret qu'il mérite.
 
 
 
Guerres de religion et début du XVIIème siècle 
 
Les Guerres de Religion ont marqué la vie de Chinin. Le 24 mai 1562 les Protestants conduits par La Roche au Maine s'emparent du chateau, ils le quittent peu après, le 11 juillet. En 1568 et 1569 Chinon sert de point de concentration pour les armées royales du duc d'Anjou (futur Henri III), le chateau sert d'arsenal. Le duc d'Anjou remporte le bataille de Moncontour sur les Protestants le 30 octobre 1569, la situation revient alors normale à Chinon.  
 

Lors de l'avènement d'Henri III, le Comte du Lude, Gouverneur du Poitou demande à démolir le château de crainte qu'il ne soit pris par les Protestants, cette demande reste sans suite. C'est la première fois que le château est menacé de destruction.  
 
 
 
 
Henri III 
 

En 1589 Henri III fait arreter et enfermer au château le Cardinal de Bourbon dont les Ligueurs veulent faire leur Roi. En 1616 à l'issue de la Conférence de Loudun le Prince de Condé recoit Chinon et son château, il y séjourne un mois, se révolte. Le château est repris et revient au domaine Royal. 
 
 
La famille de Richelieu 
 
 
 
 
 
 
Le Cardinal de Richelieu visite Chinon en 1626 et souhaite intégrer la ville à son nouveau Duché alors en formation. Il arrive partiellement à son but en 1633 aprés de longues tractations, le Roi conserve néanmoins des prérogatives sur le chateau et son Gouverneur est choisi par lui. Une demande de démolition du chateau émanant du Corps de la Ville reste à nouveau sans suite. 
 
 
Les Ducs de Richelieu conservent Chinon jusqu'à la Révolution Francaise et pendant toute cette période le chateau ne cesse de se dégrader. En 1699 la Grande Salle n'a plus le toiture. Dans le courant du XVIIIème siècle, les bâtiments sont loués par morceaux.
 
 
 
Révolution et Empire 
 
 
 
 
 
Le Chateau est déclaré Bien National et mis en vente pendant l'An II, le Fort Saint Georges passe alors à des propriétaires privés et le reste des batiments sert de carrière. En 1808 un Décret Impérial attribue la partie libre (Fort du Coudray et Chateau du Milieu) au Conseil d'Arrondissement de Chinon pour le vendre. L'opération n'aboutit pas mais pendant toute cette période les dégradations sur les batiments continuent à s'amplifier.  
 
 
XIXème siècle 
 
A partir de 1814 le Sous-Préfet de Chinon, de Waresquiel, se préoccupe pour la première fois de la conservation du monument. Pourtant pendant 40 ans aucune réparation n'est faite et certains murs menacent de s'écrouler sur la ville.
En 1854 le Conseil Général demande la destruction du Château, celui-ci est sauvée grace à l'intervention de Prosper Mérimée et de la Commission des Monuments Historiques. Les premiers travaux de consolidation commencent.
 
 
 
 
 
Prosper Mérimée 
 
 
XXème siècle 
 
A partir du XXème siècle le Chateau devient un sujet de préoccupation constant et des travaux de consolidation et de restauration sont effectués régulièrement.  


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Mer 5 Mai - 14:42 (2010)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   Passions et Partage Index du Forum .::. GENERAL
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.