Passions et Partage
un site ou il fait bon se rencontrer... pour prendre un peu de temps pour rire, partager ses passions et ses talents.. son humour... rire et s'amuser... se cultiver... dans la joie et la bonne humeur... et surtout dans le respect de tous...
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups 
 RegisterRegister    Log inLog in 

La valse -
Post new topic   Reply to topic
   Passions et Partage Forum Index  .::. PASSIONS ET PARTAGE - General  .::. GENERAL

Previous topic .::. Next topic  
Author Message
mimi33445
Administrateur

Offline

Joined: 08 Nov 2008
Posts: 1,424

Post Posted : Thu 1 Oct - 09:36 (2009)    Post subject : La valse - Reply with quote

Apogée de la Valse : la dynastie des Strauss
A partir du 19e siècle, le rôle de Vienne va se révéler considérable dans le développement de la valse. La ville ouvre partout de grandes salles recouvertes de parquet. La valse dansée à la manière paysanne, en sautillant, va se transformer en une danse de salon où l'on tourne en glissant.

On considère généralement que l'histoire de la valse est liée à celle de la famille Strauss. Le premier, Johann Strauss, né en 1804, orphelin à l'âge d'un an, grandit dans une ambiance populaire. Doué pour la musique, il se fait recruter dans l'orchestre de danse de Pamer avec un certain Lanner qui devint son ami. Ce dernier fonde lui-même un orchestre de douze exécutants dont J. Strauss deviendra le premier violon. Ni l'un, ni l'autre n'ont appris jusque- là les règles de la composition. Weber, directeur de l'opéra de Dresde et compositeur de la célèbre “Invitation à la danse“, leur servit de maître.
 
 
 
 
 
 
Un malentendu survient entre les deux musiciens et la rupture éclate après un bal en 1825.

Dès lors, Johann Strauss crée son propre orchestre et, en 1830, il a deux cents musiciens sous ses ordres. Son style est impérieux et tonique, son attaque est brusque, selon la tradition tzigane. Son coup d'archet est violent et sensuel. A Vienne, comme le dira Wagner, la foule est littéralement enflammée par Strauss. Celui-ci voyage à travers toute l'Europe où il fait apprécier la valse viennoise, à la tête de son orchestre. C'est à Paris qu'il va chercher une consécration officielle. Berlioz, critique musical dans le “Journal des débats“, consacrera un long article à Johann Strauss et expliquera la supériorité de la musique allemande sur la musique française. Johann Strauss est l'auteur de 250 valses et autres danses.

Son fils, Johann Strauss Junior, qui a reçu une formation musicale beaucoup plus solide que son père, crée également son orchestre et compose des valses très élaborées sur le plan musical. Il devient même le rival de son père pendant la révolution de 1848. En effet, le père prend parti pour les Habsbourg tandis que le fils donne son soutien au clan des insurgés. A cette époque, Johann Strauss Père compose la célèbre “Marche de Radetzky“ en l'honneur du général de l'armée des Habsbourg.
 
 
 
 
 
 
Plus tard, Johann Strauss Junior, compositeur hors-pair et d'une inspiration très prolifique, se réconciliera avec la Cour et s'efforcera de prolonger l'œuvre paternelle. Johann Strauss Junior veut accéder à une qualité d'écriture qui permettra de rapprocher davantage la valse de la musique classique. Son père avait déjà introduit la syncope . Ce rythme obligeait le danseur à se concentrer pour garder le tempo. La valse n'a plus rien de sauvage. Ce n'est plus une transe paysanne mais un rythme sacré.

Johann Strauss Junior déserte presque définitivement les salles de bal à partir de 1865 pour se consacrer à la composition.
 
 
 
A l'âge de 28 ans, Johann Strauss Junior est victime d'une attaque. Il fait appel à son frère Joseph, futur ingénieur, pour prendre sa place à la tête de l'orchestre. Le 23 juillet 1853, Joseph signe sa première valse. Il en produira 221 autres.

Le troisième fils, Edouard, vient seconder à son tour son frère Joseph. Le soir de la “Première d'Edouard“, l'orchestre est divisé en trois parties. Chaque frère Strauss dirige une partie de l'orchestre.

Trois frères compositeurs et dont l'activité est toute entière dédiée à un même genre musical, voilà qui décourage quiconque de vouloir, d'oreille, attribuer avec certitude la paternité d'une oeuvre à l'un des trois musiciens, même pour un public viennois initié dès sa plus tendre enfance aux moindres soubresauts de la valse. A Vienne, les affiches ne font d'ailleurs plus figurer les prénoms de chaque membre de la célèbre famille. En 1889, Johann Strauss Junior compose la “Valse de l'Empereur“, un dernier sommet avant le déclin de cette prodigieuse dynastie de musiciens. Le dernier frère meurt en 1916, durant la première guerre mondiale.
 
 
 
 
 
Après la disparition des Strauss , Vienne continue à valser. Des centaines de bals, s'ouvrent chaque année et, parmi les grands bals de la saison : l'Opernball, le bal de l'Opéra. C'est en 1877 qu'eut lieu le premier bal de l'Opéra qui réunissait les têtes couronnées du monde entier. Plus tard, il sera le lieu des rendez-vous mondains du “grand capital“. Dans les années 1980, l'Opernball deviendra le siège de la contestation de la gauche viennoise contre cet étalement de richesse.
 
 
 
La Valse et les grands compositeurs des XIXe et XXe siècles
La valse n'est pas exclusivement viennoise car elle s'est répandue dans toute l'Europe en s'enrichissant de caractères nouveaux grâce à plusieurs compositeurs célèbres.
A partir du XIXème siècle, la valse a connu également un très grand succès en France. Ainsi Chopin, initié à Vienne et venu s'établir à Paris, se présente comme le génie de la valse pianistique.
 
 
 
D'autres, comme Fauré, Hahn, Chabrier et Walteufel ont aussi composé de nombreuses valses. 
 
 
La vogue de la valse se manifeste dans l'opéra comique et Offenbach, à l'époque, apparaît comme le plus sérieux concurrent des Strauss. On peut citer encore Delibes, Berlioz et Gounod, ainsi que les grands compositeurs impressionnistes comme Debussy et Ravel.  
 
 
Dans les pays de l'Est et d'Europe Centrale, à la même période que Chopin à Paris, Franz Liszt, compositeur de la célèbre “Mephisto-Valse“, se présente comme l'autre génie de la valse pour le piano. 
 
 
En Russie et dans les pays slaves, la valse fait partie de la culture nationale. Les plus grands musiciens tels Rachmaninov, Balakirev, Tchaïkovsky, Prokofiev, Khatchaturian, Chostakovitch, Scriabine et Moszkowski, ont composé des valses. 
 
 
Dans les pays nordiques, enfin, Sibelius est notamment connu pour ses deux valses célèbres : la “Valse lyrique“ et la “Valse triste“. 
 
 
On le voit, née dans l'empire germanique, exaltée à Vienne, la valse a conquis l'Europe entière avant d'appartenir au patrimoine du monde occidental dans son entièreté. Toutefois, son histoire ne s'arrête pas là et le mélomane curieux s'intéressera également à l'assimilation de la valse aux musique dites “extra-européennes“. Pensons, pour ne citer qu'elles, à certaines musiques Cajun ou à certaines valses mexicaines. Mais cela, …. C'est une autre histoire !!! 
 
 
 


Back to top
              

Publicité






Post Posted : Thu 1 Oct - 09:36 (2009)    Post subject : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
              

   Passions et Partage Forum Index .::. GENERAL
Post new topic   Reply to topic
Page 1 of 1
All times are GMT + 1 Hour
Display posts from previous :   

 
Jump to :  

Index | Administration Panel | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Template by .: SGo :.